Sais-tu où vont s’échouer les rêves sans lendemain ?

Tu voulais naviguer sur un océan de quiétude, t’en remettre aux étoiles et au souffle des Alizés. J’étais ce capitaine, fier de tenir la barre, en direction de cette terre d’accueil, si proche au crépuscule, déjà si lointaine au matin.

Les promesses de beaux jours qui ne trouvent d’oreilles à qui parler, s’écoulent; et puis sombrent.

Et si on écoutait ? Et si on s’écoutait.