Elle ne compte pas parce qu’elle est belle, elle compte parce qu’elle est vraie.
Tu ne pleures pas parce qu’elle est belle, tu pleures car tu la voulais éternelle.