Il me semble que je tombe depuis une éternité.

La nuit touche à sa fin. L’orbe obscur s’efface, comme drapé par les lumières de ce jour naissant.
C’est alors que j’ai plongé dans l’eau glaciale. La descente est lente, je glisse ; et mes sens tour à tour se taisent face aux hurlements.
Puis un son sourd se fait entendre. Je sens l’onde transperçant mes organes à vif pour aller mourir au creux de mes cellules.
Je suis désormais à nu. Délesté de mon corps terrestre, je me laisse envahir par des particules de limbes.
Je ne sombre plus. J’ai touché le fond. Noir.

Au loin, je perçois un artefact, comme une persistance rétinienne. Est-ce une invitation ?

auriane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.